Mon expérience de Slow Tourisme dans l’Hérault

Par Léa de Voyage en Canap’

La tendance du Slow Tourisme bat son plein et la crise sanitaire n’a fait que renforcer cette manière de voyager. Voyager au ralenti, prendre le temps, visiter ce qui se trouve à côté de chez toi, sortir des sites touristiques, voyager hors saison….telle est la philosophie du slow tourisme

Pour t’aider à y voir plus clair dans cette pratique, je voulais te présenter aujourd’hui mon expérience en te racontant mes quelques jours passés dans l’Hérault

voyage slow hérault

1. Sortir des sentiers battus

Pour partir en vacances, le choix privilégié par les vacanciers est d’utiliser sa voiture et de prendre l’autoroute. Facile, efficace, rapide : on charge les affaires et on file tout droit jusqu’à notre destination pour ENFIN commencer nos vacances. 

Mais si on se trompait, si nos vacances ne commençaient pas qu’à l’arrivée mais dès notre départ ?

Le chemin fait aussi partie du voyage !

Plutôt que de filer à toute allure, le long de lignes droites sans fins où tout va à toute vitesse, je t’invite à sortir de l’autoroute. Pas forcément tout du long, je suis consciente que prendre la nationale et faire une journée de route au lieu de 4 heures peut faire peur, mais tu verras qu’une fois que tu essaies un petit peu, tu voudras faire de plus en plus ce type d’expérience
Au lieu de s’arrêter dans une station service, fais une pause dans un des villages proches pour prendre un café et faire le plein ! En plus de sûrement payer bien moins cher, tu pourras en profiter pour découvrir de nouveaux paysages, invisibles depuis l’autoroute, et surtout tu pourras prendre le temps de te balader un peu dans les ruelles, d’apprécier vraiment l’instant, de souffler avant de reprendre ton trajet. Ensuite, pour rejoindre l’autoroute, tu es libre de prendre la prochaine entrée, ou de continuer de profiter encore un peu des paysages des nationales.

découverte insolite slow tourisme

Retour d’expérience : 

En descendant dans l’Hérault, nous avons découvert la ville de Millau et ses alentours : les ruelles du centre-historique, une petite balade sur les hauteurs pour bénéficier d’un super point de vue sur le pont….et en prime nous avons fait une rencontre vraiment insolite : sur le chemin nous sommes tombés nez à nez avec deux chèvres couchées sur la route (oui oui SUR la route !). Tu te doutes bien que tu ne feras pas ce type d’expérience sur l’autoroute…!

Alternative : 

Pour tendre encore plus vers le “slow” tu peux aussi faire le voyage en train.

2. Laisser place à l’improvisation

Une fois arrivés à destination, on a souvent tendance à poser nos valises, à regarder les points touristiques de la région et à faire le planning de tout notre séjour dans la soirée pour optimiser un maximum notre temps sur place. Tu te reconnais ? Rassure-toi, moi aussi je suis comme ça. Au final, tu t’es sûrement rendu.e compte que tu n’avais pas le temps de tout faire, que parfois les sites surfréquentés te fatiguaient beaucoup ou encore tu découvrais de nouvelles activités à faire mais tu n’avais pas la place de les mettre dans ton planning déjà bien chargé…

Un des principes essentiel du slow tourisme c’est de prendre le temps !

Et pour ça, je te conseille de profiter de chaque jour pour voir ce qu’il te semble le mieux à faire. Bien sûr tu peux te renseigner sur ce qu’il y a à faire autour de toi, et je te le conseille même mais n’oublie pas de laisser de la place dans ton emploi du temps pour te reposer et surtout pour découvrir par toi-même ce qui te fait vraiment envie.
En ayant en tête une liste de coins sympas à voir tu pourras choisir au jour le jour ton activité et ta destination en laissant la place à l’improvisation et à ton envie du moment !

voyage slow hérault

Retour d’expérience : 

Pour notre part nous nous sommes rendus dans un premier temps à l’office du tourisme de la ville pour avoir en tête quelques activités sympas à faire et nous avons fait quelques recherches en amont. Au final on a quasiment rien fait de ce qu’on avait préparé en amont….c’était bien la peine ! Finalement nous nous sommes laissés guider par ce que l’on découvrait sur place, par les paysages qui nous donnaient envie, par les pancartes de destinations qui nous interpellaient…et on a vraiment pris le temps de s’écouter et d’apprécier chaque instant. Les vacances ne sont-elles pas faites pour se reposer et se ressourcer ?

3. Visiter l’ultra local

Se renseigner à l’office de tourisme du coin c’est parfois intéressant pour connaître quelques bons plans, mais au final on se rend vite compte que les discours se ressemblent et on se retrouve avec la même liste de choses à faire que ceux qui sont passés juste avant nous. Où est le voyage authentique ? Le slow tourisme c’est aussi sortir des sites ultra touristiques et faire ses propres découvertes. Il est important de prendre le temps ! Par exemple, en prenant les petites routes pour rejoindre les grands sites plutôt que les grandes nationales ! Et, de fil en aiguille, tu pourras découvrir de nouvelles destinations pour les jours à venir. Finalement, tu n’as pas besoin de parcourir beaucoup de kilomètres lorsque tu pars en voyage pour vivre de supers expériences, découvrir l’ultra local ça a aussi du bon !

Plutôt que de chercher à voir la même chose que tout le monde, concentre-toi sur ce qui se trouve autour de toi, écoute-toi, teste des directions ! Ton voyage sera unique et d’autant plus riche en faisant tes propres découvertes.

découverte locale hérault

Retour d’expérience : 

Après avoir visité Pézenas sur les conseils de l’office du tourisme, nous avons découvert des villages à proximité et  nous en avons profité pour aller les explorer. C’était vraiment des supers moments de détente. En plus, hors saison il y avait peu de monde et cela donnait vraiment une sensation de visite hors du temps. Sur le chemin nous avons découvert la ville d’Agde et la voie verte qui longeait le canal du midi. Le programme du lendemain était tout trouvé ! Au final, nous n’avons pas visité tout ce que nous avions prévu lorsque nous sommes arrivés mais nous avons fait de superbes découvertes et vraiment pris le temps d’apprécier les choses.

Alternative : 

Nous n’avons pas forcément pris le temps de le faire mais tu peux regarder pour trouver des visites de sites par les habitants eux-mêmes ! Une super manière de découvrir les lieux. 100% slow tourisme garanti ! 

4. Découvrir à vélo

Pour une expérience encore plus slow je te conseille vivement de partir avec ton vélo ou de te renseigner pour en louer sur place. Les découvertes à vélo sont vraiment totalement différentes des balades à pied ou des trajets en voiture, le juste milieu entre le lent et le rapide si l’on peut dire. Le vélo est un compagnon idéal pour découvrir des lieux et des paysages sur la longueur : longer les canaux, les berges de mer, te balader en forêt…. Lorsque les lieux sont sécurisés : voies vertes, espaces mixtes, pistes cyclables, utiliser le vélo est vraiment une activité phare du slow tourisme ! Si tu te sens à l’aise tu peux l’utiliser pour toutes tes sorties mais ce n’est pas toujours évident de se déplacer 100% du temps à vélo, surtout lorsque l’on est encore débutant avec ce type de pratique. L’avantage du vélo c’est que l’on peut parcourir de plus grandes distances que si nous étions piétons et profiter d’un maximum de paysages en un temps plus réduit, en plus c’est moins fatiguant ! Et, bonus, équipé d’un antivol tu peux t’arrêter partout et prendre le temps de marcher quelques instants, t’arrêter pour profiter d’un point de vue, et cela à n’importe quel moment, pas besoin de trouver une place de parking !

slow tourisme vélo hérault

Retour d’expérience : 

Pour ma part, j’aime visiter certains lieux à vélo, l’Hérault s’y prête très bien avec ses bords de mers et de nombreux espaces aménagés pour les cyclistes ! Étant débutant et pas très à l’aise avec les voitures à proximité, il est pour moi essentiel de savoir où je mets les pieds (ou les roues !) avant de décider de sortir le vélo. Je sors les cartes et me renseigne un peu avant de partir et même si tout n’est pas 100% planifié, je me laisse guider et je m’en sors de mieux en mieux !  Lors de notre séjour dans l’Hérault nous avons longé les bords de mer du Cap d’Agde et suivi le canal du Midi d’Agde jusqu’à Vias avant de rentrer par la voie verte. Les paysages étaient vraiment superbes et le temps était idéal, ni trop chaud, ni trop froid ! 

Alternative : 

Tu peux suivre la voie verte et les bords du canal du midi sur plusieurs kilomètres et même remonter jusqu’à la Loire en passant par le massif central par la V70… mais là c’est beaucoup plus sportif ! 

Bon plan : 

L’étang de Thau est très bien équipé en pistes cyclables et il sera bientôt possible d’en faire intégralement le tour sans sortir de la voie verte ! Sur 2-3 jours tu pourras ainsi faire le tour en prenant le temps de découvrir les points de vues imprenables et de t’arrêter visiter les petits villages et les ports ostréicoles (élevage d’huîtres). Nous, en tout cas, on l’a inscrit sur la liste des prochaines choses à faire dans l’Hérault !

5. Consommer et découvrir les spécialités locales

consommer local hérault

Pour une expérience slow tourisme optimale, le point clé est de consommer local ! En plus de contribuer à une économie positive, cela te permet d’apporter une véritable valeur à ton voyage en découvrant la culture culinaire de l’endroit où tu te trouves. Pour cela tu peux te renseigner de plus en plus facilement sur internet ou sur des applications dédiées pour trouver des épiceries de produits locaux ou directement trouver des produits en vente directe. L’avantage aussi des petits villages touristiques c’est que tu peux trouver beaucoup de boutiques indépendantes et authentiques. Tu peux également te renseigner sur les jours de marché des villes et villages à côté de ton lieu de vacances, l’occasion de faire d’une pierre deux coups en découvrant une nouvelle destination. Penses-y la prochaine fois que tu pars en voyage !

Retour d’expérience : 

Lors de notre séjour dans l’Hérault, nous nous sommes rapidement renseignés pour les jours de marché mais malheureusement hors saison cela n’a pas été chose facile. Au Cap d’Agde il n’y a pas foule sans les touristes saisonniers. Alors on a improvisé et on a surtout déculpabilisé de ne pas être parfaits dans notre consommation. Le midi nous avons fait nos courses rapidement en grande surface pour une question de praticité (c’était sur la route de nos activités) et nous avons choisi cette option plutôt que faire des détours mais aussi pour une question économique. Tu ne peux pas être parfait ! Il faut consommer aussi en fonction de tes moyens ! Par contre, lors de notre visite de Pézenas, nous avons été séduits par les petites boutiques d’huile d’olive et les savonneries où l’odeur nous happait depuis la rue. Nous avons fait le plein de savons solides et de produits apéritifs (tapenades, olives marinées…) et nous avons même goûté aux olives locales, un délice ! 

Alternative : 

En saison, les marchés sont beaucoup plus présents et il est plus facile de faire ses courses en produits frais et locaux. En bord de mer, tu peux aussi trouver des marchés aux poissons, tôt le matin après la pêche du jour…
Hors crise sanitaires les bars et restaurants sont aussi une bonne manière de découvrir la cuisine locale !

consommation locale hérault

Tu l’auras compris, le slow tourisme est à la portée de tous et surtout tu n’as pas besoin que tout soit parfait. En partageant ces quelques points de mon retour d’expérience, je souhaitais te montrer que nous avons tous notre manière de pratiquer le slow tourisme et c’est ce qui fait aussi la richesse de ces expériences, elles ne sont jamais les mêmes ! En fonction de ta destination, de ton temps, de tes moyens….chaque voyage est unique et te donne des opportunités différentes pour essayer une nouvelle alternative à tes voyages habituels ! Et crois-moi, une fois que tu auras testé cette pratique, tu ne voudras plus revenir à tes voyages à 100 à l’heure ! Il est temps de revenir à l’essentiel, de se poser, de prendre du temps pour découvrir vraiment les cultures locales que l’on rencontre en voyage ! En France ou à l’étranger, le slow tourisme est une nouvelle manière d’appréhender nos voyages, de les rendre plus intenses, plus riches et surtout plus respectueux

Il n’y a pas une seule manière de faire du slow tourisme ni un guide strict pour expliquer la manière de le faire :  chacun a ses propres envies, ses propres capacités, le slow tourisme se définit par chacun d’entre nous, par la pratique que nous en faisons….

5 1 vote
Avis
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Suivez-nous sur Instagram

Demande d'annulation